[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/251829178″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »300″ iframe= »true » /]

Dans cette nouvelle série, Euphomania vous propose de découvrir huit anecdotes mode: un créateur, une marque ou encore une époque vestimentaire…

Commençons tout de suite par quelques généralités.

1.0 Les sneakers

Le mot sneakers est un dérivé du verbe anglais « to sneak », qui signifie « se faufiler« . On comprend aisément que cela a trait à la semelle des « sneakers » en caoutchouc qui assure stabilité et aisance de la démarche.

2.0 Gossip girl et Sex and The city

Le styliste des actrices de Gossip Girl, Eric Daman, était celui d’une autre série culte pour toute fashionnista qui se respecte : Sex & The City.

3.0 Les stiletto

Dérivé de l’italien « stilo« , signifiant « petit couteau« , le stiletto est un escarpin caractérisé par un talon très fin et vertigineux, de plus de 10 cm.

4.0 Les chemisiers des hommes et des femmes ne se déboutonnent pas du même côté

Avez-vous déjà remarqué que les boutonnières des femmes étaient le plus souvent situées à droites quand celles des hommes sont à gauche ? Hasard, simple coïncidence ? Absolument pas. En réalité, dans les prémices du port des vêtements à boutons et à fioritures, ceux-ci étaient réservés à une certaine catégorie sociale. Du fait de la complexité à les enfiler, les femmes se retrouvaient contraintes d’êtres assistées pour leur habillement. Les employées de maison, souvent droitières, se trouvaient facilitées dans leur tâche avec une boutonnière à droite. Les hommes, quant à eux, avaient pour habitude de se vêtir seuls.

5.0 Les semelles rouge Louboutin.

Mais comment Christian Louboutin a-t-il imaginé LA célèbre semelle rouge, emblème de la marque ? Dans une interview accordé au réalisateur David Lynche dans le cadre d’un documentaire, le principal intéressé a mis fin au suspens: « Quand ma première paire de souliers est arrivée, elle ressemblait exactement au modèle, mais à première vue, elle était beaucoup moins bien que mon dessin d’origine. En retournant le soulier sous tous les angles, il y avait une grosse masse noire au niveau de la semelle, qui n’existait pas sur mon dessin original. Une des filles qui travaillait avec moi se mettait du vernis sur les ongles. Je lui ai pris et ai peint la semelle du soulier avec, et cela ressemblait exactement à mon dessin. C’était en 1992. C’est là que j’ai commencé les semelles rouges. »

Pour voir un extrait du documentaire, c’est par ici.

6.0 Le strass

Le nom des Strass vient tout droit de leur inventeur. Monsieur Strass, Georges-Frédéric de son prénom (oui, on lui pardonne, en même temps, il est né au 18ème siècle), fasciné par les pierres d’imitation, eut l’idée audacieuse d’ajouter des ingrédients au processus du cristal tels que le plomb, le Thallium, le bismuth ainsi que des sels métalliques. Il put alors obtenir des gemmes reproduisant à l’identique les pierres précieuses qui fascinent tant la cour du Roi.

Pour lire, une petite biographie de Monsieur Strass, c’est par ici.

7.0 Les boutons de manches

On doit les boutons de manches à Napoléon Bonaparte. Fatigué par le fait que les soldats se mouchent dans les manches, il fit coudre des boutons de manches, et ce malgré le coût conséquent de l’opération. On dit merci Napoléon.

8.0 Le tutu emblématique de Carrie Bradshow

Vous avez longtemps rêvé DU tutu que porte Carrie Bradshaw dans la série Sex and The City ? Vous pensiez qu’il s’agissait d’une pièce de créateur au prix exorbitant ? Eh bien, non, ce tutu, déniché dans une boutique vintage n’a coûté que 5 dollars. Quand on vous dit que mode ne rime pas toujours avec ruine.

PS: n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions.

Euphomania