[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/101251138″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »300″ iframe= »true » /]
Ce qu’il faut retenir
 

« Green is the new black » pourrait être le slogan du 21ème siècle. Ecologie, tri sélectif, réchauffement climatique sont autant de mots qui font partie de notre vocabulaire quotidien. « Effrayante », « sinistre », « morose », l’écologie a parfois mauvaise presse. Fashionnista et écologie, deux mots incompatibles? Pas si sûr. Il est temps d’aborder la mode, et surtout notre rapport aux vêtements autrement. Oublions le superflu et allons à l’essentiel. Adieu réflexes et automatismes de la société de consommation, place au changement. Fini la quantité, place à la qualité. Combien d’entre vous se sont insurgées contre les conditions de travail des enfants dans l’industrie textile? Vous avez là, le pouvoir de faire changer les choses. Gain de place, gain de temps, plus économique, plus durable, la garde robe minimaliste ne manque pas d’atout.

Vous pensez que j’ai perdu la tête? Ou peut-être croyez-vous, à tort, que c’est un défi insurmontable? Détendez-vous. Après avoir lu les quelques étapes ci-dessous, ceci vous paraître être un jeu d’enfant, dit la jeune fille aux soixante foulards :D.

Étape #1: trier sa garde-robe

Pour cette étape, je vous renvoie à mon article: J’sais pas quoi mettre n°2: mon armoire déborde qui fourmille de conseils pour vous guider dans cette étape ô combien cruciale.

Étape #2: définir ses besoins

Je vous arrête tout de suite. L’idée n’est pas de courir chez Zara craquer sur les dernières tendances de la saison. Qui dit minimalisme dit réflexion. Le but c’est de compléter sa garde-robe de manière intelligente sous peine de retourner à ses anciens travers. Définir ses besoins est donc l’étape majeure de ce petit guide. J’insiste sur la nuance entre besoins et envie. Je vous imagine déjà toute penaude, me regardant l’air suppliant en brandissant une sublime paire de sandales à talons vertigineux oranges. Sandales que vous ne porterez probablement qu’une seule fois, par ailleurs. Attention, minimaliste ne rime pas avec sinistre. Rien ne vous oblige à abandonner le bleu klein ou votre jaune moutarde chéri (encore heureux, on ne se rend pas à un enterrement, non mais 😀). Il faut cependant garder à l’esprit que toutes les pièces de votre garde-robe minimaliste doivent pouvoir s’accorder dans un souci d’harmonie.

Pour vous faciliter la tâche, voici une petite astuce aussi simple qu’efficace. Photographiez toutes les pièces de votre garde-robe une fois le tri effectué. Puis, imprimez ces photos et tentez de matcher les pièces entre elles. Notez au fur et à mesure sur un petit calepin, les pièces qui vous manquent pour parfaire ces tenues. Si une pièce revient plusieurs fois, notez-le tel quel. Par exemple, si vous manquez d’un blazer noir pour plusieurs tentatives de tenues, notez plusieurs fois « blazer » sur votre liste. Rangez votre carte bleue, l’heure n’est pas encore aux achats. je vous sens déjà trépigner d’impatience. Laissez vous une ou deux semaines de réflexion et réitérez l’expérience. Comparez les deux listes. Ne gardez que les pièces dont l’occurence est la plus élevée.

Quelques pièces essentielles d’une garde-robe minimaliste

Pour vous aider à définir vos besoins, vous trouverez ci-dessous une petite liste non exhaustive des éléments à avoir dans une garde-robe minimaliste SELON MOI. Veillez à l’adapter en fonction de vos besoins, vos habitudes et vos contrantes. Pour chaque modèle, je me propose de vous aiguiller pour trouver les coupes adaptées à votre morphologie. Pour avoir des explications plus détaillées sur votre morphologie, c’est par ici.

Mais aussi:

  • Un petit haut habillé dans une matière noble type soie
  • Le pull en maille épaisse:

On fait attention à le prendre dans une matière noble type cachemire, laine. Plutôt que de multiplier les pulls, on investit dans quelques pièces de qualité.

  • Des mocassins en cuir
  • Quelques accessoires bonus pour relever des tenues classiques

Pour profiter pleinement de votre garde-robe réduite au stricte minimum rien de tels que quelques accessoires de saison pour rehausser des looks basiques à peu de frais. Osez les couleurs, les imprimés, la fantaisie, les mélanges de matières. on veut s’AMUSER. C’est le petit plus qui fera toute la différence dans une tenue. Vous pouvez porter la petite robe noire la plus simple du monde, si vous l’agrémentez d’un joli foulard en soie, et de bijoux plus ethniques ou graphiques pour casser le côté classique, votre tenue en sera métamorphosée.

En ce qui concerne les couleurs, je ne saurai que trop vous conseiller de miser sur des teintes tout de même assez sobres type noir, bleu marine, beige, ivoire, blanc, gris dans la mesure du possible. Cela ne signifie pas non plus que vous devez abandonner les couleurs plus chatoyantes mais juste qu’elles devront être dans une proportion moins importante dans votre garde-robe, de sorte à éviter de vous retrouver vêtue comme un clown.

Étape #3: acheter « durable »

Vous voilà maintenant avec votre liste d’achat toute frétillante à l’idée de pouvoir enfin céder à vos envies frénétiques de shopping. Toutefois, le critère esthétique seul ne peut être pris en compte. Songez à la durabilité de vos vêtements. tout l’avantage d’une garde-robe minimaliste c’est de pouvoir investir dans des pièces certes onéreuses mais mieux coupées et de meilleure facture. Ceci semble un peu désuet à l’air du fast fashion prôné par le système marchand et de grandes enseignes telles que H&M ou encore Mango. Voilà pourquoi, il semble judicieux de sortir du circuit traditionnel, le marché de masse, pour se tourner vers une économie locale, plus sensible aux enjeux environnementaux et sociaux. Plusieurs options s’offrent à vous.

  • Les vêtements de seconde main:

Pour cela, n’hésitez pas à flâner dans les vide-greniers, les friperies ou les vide-dressing. Vous pourriez être surprise des perles que l’on peut y dénicher. Pièces de grands créateurs, matières précieuses,  le tout à des prix dérisoires. Pour les plus frileuses (et maniaques) d’entre vous, rien ne vous empêche de vous contenter d’y picorer quelques accessoires tels que des sacs, des pochettes, des foulards. Je vous conseille toutefois d’éviter d’y acheter des chaussures pour des raisons évidentes de particularité de la démarche et de la voute plantaire. Aujourd’hui, avec Internet, plus besoin de vous déplacer, de nombreux sites tels que vide-dressing.com vous proposent également d’échanger ou d’acheter des vêtements d’occasions. Comme vous le voyez, la palette d’options à votre disposition est large. il ne vous reste plus qu’à vous lancer.

  • Quelques marques « fabriqué en France » et plus soucieuses de l’environnement.

L’écologie est résolument dans l’air du temps. Quelques marques françaises l’ont compris. là où d’autres délocalisent, utilisent des procédés chimiques désastreux et destructeurs, elles font le pari d’une fabrication locale avec des procédés plus sains. Voici une petite liste non exhaustive qui à coup sûr, vous donnera envie de  poursuivre vos recherches.

French Touch Apparel : c’est la petite marque française pointue qui propose des pièces résolument tendance. A vous couleurs, motifs et pièces toutes plus excentriques les unes que les autres.

Le tricolore: la marque propose des pulls (homme et femme) en laine recyclée fabriqués à partir de chutes de maille. Une façon ingénieuse de réutiliser des matières premières.

Philippe gaber: spécialisée dans la mode masculine, la marque commercialise non seulement des produits fabriqués en France mais en plus « bio ». Le petit plus? Allez récupérer vos commande directement à l’atelier et pourquoi pas échanger avec ce créateur belge.

Bleu de Chauffe: les accessoires non plus ne sont pas en reste. Cartables, sacs, ceintures. Le gros plus? La marque n’utilise que du cuir végétal. Attention, il s’agit bien de cuir animal mais dont le procédé de tannage n’utilise pas d’agents chimique. Un petit pas pour vous, un grand bol d’oxygène pour la planète.

Envie d’en savoir plus? N’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, afin que je vous concocte un article plus détaillé sur ces marques françaises encore trop peu médiatisées.

Étape #4: Conserver une garde-robe minimaliste

Vous pensez avoir fait le plus difficile? Détrompez-vous. Votre mission si vous l’acceptez, commence maintenant. Vous défaire de vos anciennes habitudes de consommation ne sera pas chose aisée, je vous l’accorde. Mais je suis certaine que vous en êtes capable. Après tout, vous avez bien résisté devant ce petit carré de chocolat la semaine dernière, non? Ah non, bon eh bien, dans ce cas… Voici quelques petits conseils pour franchir le cap des premiers mois.

1- Fixez-vous un nombre maximum de pièces à avoir dans votre garde-robe. Dans un premier temps, ne soyez pas trop stricte, quitte à restreindre petit à petit ce nombre.
2- Echangez/vendez des pièces pour renouveler votre garde-robe. Ceci est particulièrement utile pour les quelques pièces de saison que vous aurez acheté afin de dynamiser votre garde-robe.
3- Si vous avez une occasion particulière, n'hésitez pas à louer des tenues pour l'occasion plutôt que d'entasser une énième robe de soirée.
4- Notez dans un carnet la liste de vos envies au fur et à mesure. plutôt que c'y céder aveuglément. Si une pièce revient très souvent, vous pourrez alors vous l'offrir, sous condition qu'elle s'intègre au reste de votre garde-robe bien évidemment.

Voilà, vous êtes maintenant parée pour résister aux affres de la tentation. Ne soyez pas trop dure avec vous-même et laissez-vous le temps d’adopter de manière progressive cette nouvelle façon d’envisager la mode. Comme vous le savez, Rome ne s’est pas construire en un jour.

PS: noyée sous les informations? Besoin d’un petit mémo, rendez-vous sur l’onglet « Ce qu’il faut retenir ».

Ce qu’il faut retenir

 Euphomania